AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Casey S. Gallagher ~ Never Enough

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 0:31

    " Les cris de douleurs de ma mère, les larmes de ma sœur, le sang de mon père, leur corps inerte dans le séjour, tout cela marquera ma mémoire à jamais. Enfant, on rêve pouvoir être un héros, pouvoir sauver le monde entier de ses frêles bras, rien que par la force de notre amour. Mais cela ne suffit pas.

    Moi, assommée, je n'ai rien pu faire, seulement entendre. Je les ai vu, ces déchets de la société entrer dans ma maison. Je les ai vu ces pourritures. Mais je n'avais pas la force de bouger. Incapable, impuissante, qu'aurais-je du faire ? Qu'aurais-je pu faire ? Cette question continue inlassablement à me tarauder l'esprit, comme si elle voulait, comme si elle pouvait - cela, elle l'a déjà prouvé, me direz-vous - me tuer à petit feu et me faire payer le prix de ma survie. Une culpabilité éternelle. Sans fin.

    Puisqu'il ne semble y avoir d'échappatoire à cette vie - car la mort serait encore pire -, je m'accrocherai plus que quiconque à la dernière chose qui m'habite encore. La haine. Le désir de tuer. Tuer... Effroyable mot, lorsque l'on sait qu'il ne connaît comme unique fin que la mort. Cette peur qui me ronge de l'intérieur, je la leur ferai subir. De mes propres mains. Et pour peu que cet acte soit abjecte, j'en aurai déjà fait les frais, dix-sept années et tous les jours de ma vie. Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même*.

    Du reste, il y a une chose que je sais. Je l'avais dans les veines au tout premier jour et je l'aurai certainement au tout dernier. La vengeance.

    C.S.Gallagher "

*d'Albert Cohen


Dernière édition par Casey S. Gallagher le Sam 6 Juin - 22:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 0:39


    ►►► Présentation : Sujet Number Two;




    Clac ! La porte s'ouvrit dans un fracas épouvantable. Le vent soufflait-il si fort en cette fin de journée d'été ? Deux fillettes sursautèrent surprises et partirent d'un éclat de rire lorsqu'elles s'aperçurent que ce n'était que la porte. Leur père s'effondra brutalement. Du sang coulait de sa tête. Un silence glacé s'était installé dans la pièce. Les deux petites filles ne bougeaient plus, ne riaient plus, même leurs sourires s'étaient effacés. Pétrifiées, elles n'eurent même pas le réflexe de se réfugier derrière leur mère, tout aussi terrifiée.

    Bobom. Bobom. Bobom.


    Celle qui semblait la plus âgée des deux enfants reçut un violent coup à la tête, si bien qu'elle vacilla telle une feuille morte et se cogna sévèrement au mur. Un mince filet de sang s'échappait de sa petite tête. Ses yeux roulèrent dans ses orbites avant de ne plus bouger.
    Déjà morte ?! Not Funny at all ! Oui, le message était clair. Les yeux des bruants qui s'étaient introduits dans leur demeure étaient si compréhensibles. Quelle bande de benêts !

    Bobom.... Bo---- bom.


    On cria. Sa petite sœur. On pleurait. Sa mère. On suppliait. Toutes les deux. Rien n'y faisait. La lueur machiavélique qui brillait dans leurs yeux, dénotait de leurs envies criminelles et pernicieuses. La petite fille, Annabelle, cria encore plus fort. Un homme l'avait brusquement attrapée par les cheveux.

    " Alors, ma petite, tu veux savoir pourquoi j'ai été inculpé par ton papounet chéri ? "

    Il la claqua. La force du meurtrier propulsa l'enfant à terre. La mère se précipita aussitôt sur sa fille, soudainement mut d'une force qu'elle ne s'était, jusqu'à ce jour, encore jamais connu.

    " Bouge-toi de là, pétasse ! "

    On la repoussa à coup de pied. Un autre homme s'approcha d'elle un couteau à la main.

    " Alors, comment on se sent, quand on est plus bas que terre ? Ton fric, ma poule, il t'sert à quoi en c'moment ? Ca s'ra d'jà trop tard quand ils ar'vront. C'est toujours trop tard, quand ils arrivent. Alors, cris, pleure, j't'en prie poulette, ça m'excite !"

    Si Mrs. Gallagher avait été dotée, ne ce fut qu'un instant, d'un peu de force et de courage, le peu qui lui restait, venait de s'envoler, aussi vite que la flamme d'une bougie que l'on souffle. La résignation de la jeune femme sauta aux yeux de l'assassin, qui voulait faire durer son plaisir davantage. D'un doigt, il releva le menton fin de la jeune femme et approcha son visage du sien, si bien que leurs lèvres pouvaient presque se toucher.

    " Tu veux que je te montre un truc bien ?"

    Sa langue passa sur son cou. Mrs. Gallagher sentit son sang se glacer.

    " Tiens, regarde ta petite fille chérie, comme elle va être belle ! "
    " Ne la t."
    "Nan, nan. A ta place j'essaierai pas d'me dire c'que j'ai l'droit ou non d'faire !

    Sbam. La claque partit d'un geste brusque. Annabelle pleurait. Elle se débattait, mais on la retenait. Ses mains attachés par une corde tentaient de se défaire des liens, sans y parvenir.

    Bobom. Bobom. Bobom.Bobom.Bom.


    Une larme coula sur le visage de l'enfant que tous pensaient morte. Certes, elle était bel et bien sonnée et seuls les bruits de leur grossièreté incomparable et de leurs tortures incessantes, lui parvenaient. De là où elle gisait, elle ne pouvait voir que sa sœur et le spectacle était suffisamment tudesque et sanglant. Trop occupés à persécuter sa jeune sœur il ne la remarquèrent néanmoins pas.

    La lame d'un poignard brilla à la lueur du couché de soleil. Brillante, elle fila sur le cou de la fillette. Un filet de sang. L'homme brandit l'armée une seconde fois et ....

    ~¤ ~


    Dégoulinante de sueur, la jeune femme se réveilla en sursaut, haletante. Ses longs cheveux noirs lui collaient au visage, tandis que ses membres tremblaient de peur, et pis encore, de haine. La jeune barmaid s'extirpa de ses draps d'un mouvement leste et se précipita dans sa salle de bain, comme s'il avait été question de vie ou de mort. Sa respiration saccadée ne semblaient pouvoir s'apaiser. Son cœur continuait à battre la chamade, tandis qu'une forte envie de vomir s'empara d'elle.

    Casey se débarrassa vivement de ses vêtements avant de passer sous l'eau glacée de sa douche. Elle n'y resta pas longtemps cependant. Elle avait besoin de bouger. Il ne fallait pas qu'elle reste là. Enfilant un jogging, une paire de basket, et un T-shirt, elle quitta au pas de course le manoir familial. Non, ce n'était pas là que le massacre s'était produit. Ce jour-là, ils habitaient leur villa de campagne, aujourd'hui vendue, naturellement. Le manoir, seul vestige d'un passé douloureux, Casey ne l'avait gardé que par une faiblesse de cœur, comme elle aime à dire parfois. Ou plutôt, pour être certaine, que jamais, elle n'oubliera son passé sanguinaire. Pour s'assurer, qu'un jour, elle obtiendrait sa vengeance. Et ce, quoi qu'il lui en coûte.

    Il ne lui fallut que cinq minutes afin de parcourir la longue allée qui séparait le manoir du portail. Mais elle ne s'arrêta pas, loin d'être essoufflée, loin d'avoir expiré toutes ses souffrances de sa nuit mouvementée. Enfin, si l'on pouvait appeler cela une nuit, puisqu'elle n'avait durée quelques petites heures, oui de très petites heures de sommeil. Mais cela lui suffisait amplement. Cela lui suffisait à re-vivre le cauchemar de sa vie régulièrement. Mais lorsque ce n'était pas celui-ci, c'en était un autre. Non, cette jeune femme ne vivait pas en paix. Faire le deuil ? Elle était loin de l'avoir fait, et encore plus loin de pouvoir le faire.

    Elle, elle ne rêvait que de sang, de morts, et de peur. Elle, elle ne vivait que de rage, de désirs pernicieux, de vengeance et de haine. Alors, elle courait. Alors, elle se battait. Alors, elle survivait. Juste, comme elle le pouvait, telle une damnée, une condamnée à mort, ou encore simplement telle une petite fille qui à force de se débattre dans les eaux houleuses de la mer allait se noyer. Entre la vie et la mort, la passion et la haine, le désir et la souffrance, la distance est infime. On a vite fait de couler dans un extrême et de ne jamais plus en ressortir.


    Les rues noirs de la ville n'avaient rien d'engageants, mais il y avait longtemps que cette jeune femme avait oublié ce qu'était la prudence. Le vent lui fouettait le visage. Sa froideur glacée la revigorait. Et elle continuait à courir, jusqu'à ce qu'elle parvienne à l'appartement d'Andrew. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu et malgré l'heure tardive, ou plutôt fort matinale à laquelle, elle toquait chez lui, il lui avait toujours ouvert... ou presque. Les mois passés, il semblait que son ami de toujours n'était plus chez lui et surtout n'avait plus de temps pour elle. Sa déception fut terrible lorsque cette fois-ci encore, la porte ne s'ouvrit pas. Que faisait-il ? Que faisait-il ?
    Ne le savait-il pas ? Ne la comprenait-il plus ? Elle voulait le voir, même si ce n'était que pour le voir.

    Casey se sentit défaillir et repartit en courant. Elle courait de plus en vite, à perte d'haleine. L'heure de l'ouverture du bar approchait. Elle avait tout intérêt à filer. Naturellement, elle ne rentra pas chez elle. Le bar était sa seconde maison, ou plutôt sa demeure principale. Si l'on comparaissait le nombre d'heures qu'elle passait au bar, à celles qu'elle passait chez elle, il n'y avait aucun doute quand au grand gagnant qu'était le fabuleux prix d'avoir pour habitante Mademoiselle Casey Suzanne Gallagher. Une fois passée sous la douche, la jeune barmaid se sentit mieux. Des habits propres et du boulot. Voilà ce dont elle avait besoin pour le moment et surtout pour s'occuper l'esprit. C'était une routine à laquelle C s'était fête. Redisposer les tables, les chaises, repasser un petit coup de chiffon par-ci et par-là. Son côté un peu maniaque et perfectionniste, faisait d'elle, une barmaid de première ordre, quoique, ses qualités uniquement n'auraient su suffire à faire d'elle une barmaid de première classe. Mais elle l'avait bien plus, beaucoup plus. Ce qui la hissait tout en haut de l'échelle.


    ~¤~



Dernière édition par Casey S. Gallagher le Sam 6 Juin - 22:02, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 0:40

~¤~


La foule était dense, et la journée, bien entamée. Casey n'était pourtant pas arrivée au bout de ses forces, loin de là. Alors qu'elle servait de "jeunes vampires", au milieu de la petite population d'habitués, un jeune homme, non un vampire de toute évidence, attira son attention. Oh, bien sûr, elle l'en avait plus d'un, de vampire. Et ce n'était pas comme si, jusqu'à ce jour, ils l'avaient particulièrement intéressée. Après tout, humain ou vampire, qu'était la différence ? Quand on savait que même les humains étaient capables des pires massacres, qu'y avaient-ils de si malsain à se sustenter de sang ? Mais lui, il avait quelque chose ! Une silhouette d’Apollon, la carrure imposante. Il émanait du jeune homme une aura de pouvoir entêtante, suave, telle l’odeur du chèvrefeuille dans l’air du soir. Sa commande servie, elle retourna derrière le bar, mais son regard ne pouvait se détacher de lui. Pourquoi ? Elle ne le savait pas elle-même. Ses gestes étaient fluides et élégants, tout en gardant une certaine simplicité. Ses pas étaient légers et rapides : félins. Sa démarche, souple lui donnait quelques airs impérieux. Il devait avoir remarqué ses regards insistants. A quoi bon s'en cacher ? Il l'intriguait. Il n'était pas certain qu'il voit les choses de la même façon qu'elle. Mais ça, c'était son histoire à lui, pas la sienne. Alors, de quoi était-il capable, lui, qui avait su attiser son attention ? C'était encore un grand point d'interrogation, mais elle avait dans l'idée de faire de ce mystère, une affaire élucidée. Aussi, elle continuait à l'observer, à le contempler, à le jauger. Son regard froid tel la glace avait quelque chose de réconfortant. La plupart des gens l'auraient certainement trouvé incroyablement sexy, et effrayant, voire même terrorisant. Mais, C, elle, le voyait sous un tout autre angle. La froideur marmoréenne qu'il dégageait, était emprunte d'une puissance qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de ressentir. Son regard bleu était perçant et clairvoyant. Il semblait pouvoir sonder tous ceux qui l'entouraient, quoiqu'elle fut certaine, qu'il se trompait lourdement sur les raisons de son intérêt quand à sa personne. Cette impression la fit sourire, fait rare. Lorsqu'il quitta le bar, elle suivit chacun de ses gestes, chacun de ses pas avec la plus grande attention. Elle, si indépendante, si solitaire, si peu rattachée au monde extérieur avait été touchée par la grandeur et le pouvoir du vampire. Elle espérait même le revoir cessament sous peu.

Ce vœu s'exhaussa plus vite qu'elle ne l'eut espéré. Quelques jours à peine s'étaient écoulés. Et le revoilà. Transcendant la foule. Elle pouvait presque voir autour de lui une aura si présente qu'elle en devenait palpable. Sa prestance était sans pareille, pourtant, personne ne semblait le remarquer vraiment. Et elle, elle était fascinée. Elle l'enviait. Elle ne l'avait peut-être encore jamais vu à l'acte, mais elle le savait. Elle en était certaine, il était un chasseur hors paire. Il était un être réellement doté d'une force légendaire. Détaché du monde, il n'y appartenait pas, il le survolait presque. Elle l'enviait d'autant plus. Elle voulait que cette force soit sienne. Elle l'admirait et le louait. Elle voulait être lui. Elle voulait sa force. Elle voulait son pouvoir. Elle voulait l'immortalité. Sa vengeance serait ainsi assouvie. Aubaine ! Et sa plus grande peur, qui n'était autre que celle de mourir, s'évanouirait, comme si jamais elle n'avait existé. Il fallait qu'elle rentre en contact avec lui. Il fallait qu'il la transforme, car elle voulait faire parti des leurs, car cette seconde rencontre la fit réaliser le faussé immense qu'il y avait entre lui et elle. Ses gestes à lui étaient autrement plus précis que les siens. Ses sens, sans nul, bien plus aiguisés que les siens. Il ne risquait rien. Il n'avait rien à perdre. Et lui, pouvait être libre, contrairement à elle, prisonnière de son passé. Enfin, oui, c'était ce qu'elle pensait. Oh combien l'on peut s'inventer des histoires, lorsque l'on ne sait pas, lorsque l'on idolâtre. L'ignorance est si naïve et désabusée. Mais l'ignorance a cette qualité remarquable, à plus ou moins haut degré, elle est universelle.

~¤~


Il revint maintes et maintes fois. Elle le suivait du regard, toujours, sans jamais lui parler. Mais ce mutisme devenait pesant. Elle voulait lui parler, de plus en plus. Non. Elle ne voulait pas lui parler. Elle voulait simplement lui demander l'immortalité. Rien de plus. Après, il pourrait tout oublier d'elle, comme elle oublierait tout de lui. Juste une fois, juste cette fois, Casey cédait à l'ardente et répugnante tentation qu'était celle de se reposer sur quelqu'un. Elle-même était consciente de l'effort qu'un tel acte lui demanderait. Mais qu'importait ! Si cette bassesse pouvait la sauver, alors pourquoi pas ? Alors qu'il s'installait à une table, seul, elle se précipita pour prendre sa commande.

" Je vous sers ? "

En un rien de temps, Casey avait fait l'allée-retour, la boisson sur son plateau. Déposant le verre aux couleurs rouges tirants sur un bordeaux sur la table, elle s'assit d'un même mouvement sur une chaise libre. Elle n'était pas experte en la matière. Demander des choses, ce n'était pas sa tasse de thé. Alors que son Dieu lui faisait face, elle restait d'un calme sans pareil. Elle n'avait pas peur. Mais elle était hésitante. Par où commencer ? Que devrait-elle faire ?

" Si je voulais devenir comme vous, me transformeriez-vous ? "

La réponse avait fusé. Non. Elle paraissait sans retour, mais, c'était mal connaître Casey de croire que ses initiatives resteraient veines. Le vampire semblait être emplit d'une colère qu'elle ne lui avait encore jamais vu au visage. Elle ne comprenait pas. Elle lui demandait peu de chose. Elle ne souhaitait que sa transformation. Elle ne souhaitait que sa libération. Elle quitta la table d'un bond et se perdit au milieu de la foule de clients, passant de l'un à l'autre. Leur discussion n'avait été longue et à quoi bon ? Si ce n'était pour aujourd'hui, ce serait pour demain ! Ce premier contact marqua le début de nombreux échanges semblables. Pour peu qu'elle eut de la créativité, elle tournait sa requête toujours différemment. Parfois, rarement, il lui arrivait même de s'essayer à la persuasion. Mais, user d'émotions et de sentiments lui étaient dur. Par ailleurs, lui, semblait s'en ficher totalement. Souvent, elle se demandait même s'il prenait le temps de l'écouter, ou s'il lui donnait continuellement la même réponse sans même prendre la peine d'y réfléchir.

Casey était pourtant bien décidée à le faire changer d'avis. Comment, elle ne le savait pas. Elle savait simplement que ce qu'elle avait dans les veines, n'était plus que colère et haine. Elle savait simplement qu'elle avait trop longtemps marché sur cette route pour s'en détourner ainsi.

C'est un cercle vicieux. Un pas dedans. Et c'est la fin, car ici, y'a qu'un début. Après, il n'y a qu'une fin. La danse macabre continue ininterrompument.


Dernière édition par Casey S. Gallagher le Sam 6 Juin - 18:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 1:09

    ►►► What's About Me ? ;

    Youp. Youp. Alors qui se cache derrière Casey ou encore qui se cache derrière l'appareil photo ? Moi ! Miss Paparazzi ! MOUHAHAHA !! Oui, bon, enfin, c'est pas de moi que vient cette charmante image qui m'a cependant beaucoup parlé au vu de ma passion pour la photographie. Hmm... Ouip bon sinon moi, qui suis-je ? Une ado, un peu barge sur les bords, mais outres quelques extravagances passagères, je vous rassure, très banale. Du bout de mes dix-sept ans, oui, oui, du bout, du bout, car dans un mois et un jour - très exactement - il semblerait que je toucherai l'autre bout, celui de ma majorité affraid !!! My God ! Brefouille, je suis une petite Rpgiste, bien tranquille qui est tombée sous le charme de ce très, très, très beau forum, ainsi que sous celui de Casey :p ! Très beau personnage, bravo pour l'histoire Wink ! Hmm.. que dire d'autres... heu... j'aime la natation, le vélo, le badminton, la gym et le jogging... ??? Nan, mais, vous faites pas trop d'illusions, hein ! J'suis une vraie p'tite glandue, juste que le sport j'aime bien =) ! Ah... oui pour terminer par le début - sorry, il est très tard ou plutôt très tôt le matin et je suis dans un état second là, je crois - je m'appelle Jennifer, si ça vous intéresse, en réalité. Des pseudos, j'en ai beaucoup, hihi, j'aime bien changer ! Et des surnoms, j'en ai certainement encore plus, mais là, c'est pas vraiment de ma faute ^ ^' ! Voili, voilou, pour ma petite présentation Wink !

    Aaaah nan !! Encore une chose, monsieur le code avant que j'oublie :
    Spoiler:
     
    Wink !

    P.S : Je finis ma fiche dans la soirée =) ! ]

    C.S.Callagher / Jenni


Dernière édition par Casey S. Gallagher le Sam 6 Juin - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MARICHA

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 10/05/2009
Age : 24

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 10:04

Salut =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 11:43

'Jour =D !
Revenir en haut Aller en bas
Omega S. Carter
Your blood in my veinsavatar

Messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 13:12

Bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 15:35

Merci Very Happy !! Hmm... Je pense que j'ai fini Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 19:39

(J'aime faire travailler mes esclaves à ma place)
Revenir en haut Aller en bas
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 19:40

    Fais bien attention, ton pseudo est "Casey S. Gallagher"
    Sinon, c'est ok, validée. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 21:58

Merciii =) !!

Ah oui, oups ! Je corrige illico presto ! Je ne sais pas pourquoi je m'acharne à écrire Callaghel... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   Sam 6 Juin - 22:00

    Y a pas de problème, du moment que tu t'en est rendue compte.
    Bon, je transfert, tu peux jouer. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Casey S. Gallagher ~ Never Enough   

Revenir en haut Aller en bas
 
Casey S. Gallagher ~ Never Enough
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Comic] Interview Leigh Gallagher + nouvelles images Comics
» Casey - On a besoin des animaux: le jaguar pour la voiture, le vison pour sa fourrure et le dindon pour la facture!
» Casey - Le dépotoir à sentiments

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: 
▬ p r é a m b u l e ▬
 :: 
Présentations
 :: Welcome in your own nightmare
-
Sauter vers: