AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? » | UC   Ven 12 Juin - 16:09

    « Did you think I was weak ? Well... You're wrong »
Noémi Hallijah feat Alyson Hannigan


« Sucking your blood is so marvelous »

« Qui suis-je ? Où vais-je ?
Mon passé, mon présent & mon futur.
Autant de pistes à explorer.
Mais vous ne saurez que ce que je veux bien vous dire.
Qui suis-je ?
Noémi Hallijah, 24 ans.
Où vais-je ?
Devant la mairie...
»


    Behind Noémi ; Silvia, 16 ans. Etudiante photo.


Dernière édition par Noémi Hallijah le Ven 12 Juin - 17:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Ven 12 Juin - 16:09

    Il y a des jours comme ça, on a l’impression que quelque chose se trame. Que le soir en se couchant, on se dira : « quelle journée. ».
    Il y a des jours comme ça, on se lève avec une sensation de malaise. On se dit : « ça va être différent. ».
    Il y a des jours comme ça.
    Il y a des jours comme aujourd’hui…

01/01/2009 ; Remember Last Time ; 04:36

Ce matin je me suis réveillée en sursaut. A cause d’un rêve que j’aurais aimé ne jamais refaire, mais personne ne peut contrôler son subconscient n’est-ce pas ?

Je suis restée de longues minutes allongée tentant de reprendre mon souffle, les couvertures collaient à ma peau moite et je mourrais de chaud. Les yeux grands ouverts, fixant le plafond de ma chambre, je tremblais d’angoisse et me sentais sur le point de faire une crise. Ce rêve revenait très souvent ces dernières semaines, toujours à la même période et j’étais incapable de penser à autre chose les heures qui le suivaient. Abandonnant ma couette humide, je m’asseyais au bord du lit, les jambes pendant sur le côté. Alors que je relevais la tête, mon regard tomba sur le miroir du style victorien que j’avais déniché dans un marché aux puces, il y avait deux ans de ça.
Mes cheveux courts étaient mouillés de sueur et me collaient à la peau, mes yeux d’une couleur indéfinissable étaient cernés et mes traits étaient tirés. Je n’allais pas bien. Incapable de dormir, je mettais des heures à trouver une paix précaire, et lorsqu’enfin je tombais dans le sommeil, le rêve venait me tourmenter.
Mon regard quitta mon reflet et dériva vers le réveil digital posé sur ma table de nuit, il affichait 4h37. Je poussais un soupir en songeant que je devais attendre encore 5h avant de partir au travail, et que durant ce laps de temps, je ne pourrais certainement pas me rendormir. Je posais mes pieds sur le plancher et frissonnais. Je saisis ma robe de chambre et l’enfilait frileusement autour de moi, puis chaussais mes pantoufles avant d’aller dans mon bureau pour allumer mon ordinateur. Il émit une série de petits bips et la ventilation se mit en route. Je pianotais mon code puis me dirigeais vers la salle de bain, avec l’intention de prendre un bon bain et de me relaxer.
Pendant que je faisais couler l’eau, j’allais me servir un verre de lait dans la cuisine et l’avalait d’un seul trait. M’appuyant contre un plan de travail, le verre vide à la main, je réfléchissais. De mon rêve je n’avais que des flashes flous, j’étais incapable de dire ce qu’il s’y passait, mais je savais, je sentais que c’était le même, toutes les nuits. Poussant un autre soupir, je posais mon verre dans l’évier avec l’intention de le laver dans la matinée. Je retournais dans la salle de bain, ajoutais du gel moussant et des huiles essentiels avant de me glisser dans l’eau presque brûlante.
Une heure après je quittais la salle d’eau beaucoup plus détendue, mais encore incapable de faire un somme. Emmitouflée dans mon peignoir blanc et moelleux, je retournais dans mon bureau et m’installais le plus confortablement possible dans le fauteuil. Mes cheveux encore humide me tombaient devant les yeux et d’un mouvement de la tête, je rejetais en arrière les mèches désagréables. Je me connectais à Internet puis sur mon adresse mail. Je calculais l’heure qu’il devait être en Inde, puis écrivis un petit mot à l’intention de mes parents avant de me connecter à la messagerie instantanée. Heureuse je remarquais immédiatement que Caroline était en ligne. On discuta quelques minutes, puis mon ventre gargouillant me rappela que je n’avais pas encore mangé. Je me déconnectais et éteignis l’ordinateur avant d’aller dans la cuisine où je me servis un bol de ma mixture spéciale. Fromage blanc, mélangé avec des céréales croquantes et un peu de confiture de fruits rouges. Delicioso.


01/01/2009 ; It's Time To Go ; 08:48

La sonnerie de mon téléphone portable interrompit le cours de ma lecture. Je reposais Away de Jane Urquhart, que je lisais pour la troisième fois. Je me relevais du sofa et fouilla quelques secondes dans la poche de ma veste avant de trouver mon téléphone et de décrocher.
    « - Allô ?
    - Noémi, c’est moi »
Je souris intérieurement. Une seule personne de ma connaissance ne prenait pas la peine de dire son nom.
    « - Qu’est-ce qu’il y a ?
    - Tu sais quelle heure il est ? »
Je jetais un rapide coup d’œil à ma montre.
    « - 8h49.
    - Et tu sais ce qu’il se passe aujourd’hui ?
    - Bonne année !
    - Mais non imbécile ! Le maire fait une annonce à 9h15, et tous les habitants de Napalee doivent être présents.
    - Ah ouais ?
    - Noémi, t’es aveugle ou quoi ? Ca fait deux semaines qu’il y a des affiches partout.
    - J’avais autre chose en tête. »
Il y eu un petit silence à l’autre bout du fil
    « Prépare toi, je viens te chercher dans 10 minutes et on ira ensemble ! »
Je m’apprêtais à râler, mais la tonalité parvint à mes oreilles avant que je n’ais pu placer un mot. Je grognais mais me dirigeais tout de même vers ma chambre pour enfiler un pantalon en toile brune, un t-shirt barré des mots : Secrets, Lies and Freedom, ainsi qu’un pull en cachemire que mes parents m’avaient offert pour noël. Dix minutes plus tard, on sonna à la porte. J’allais ouvrir et tombais sur Lee.
    « - Pile à l’heure.
    - Aller vient poupée, je t’emmène ! »
J’eu à peine le temps de prendre ma veste et mes clefs qu’elle me prenait le bras et me trainait vers sa moto. Elle me tendit un casque avec un grand sourire puis enfourcha sa bécane. Je m’installais derrière elle, baissais la visière et on était partie.


01/01/2009 ; You Must Be Kidding, Aren't You ? ; 09:40

Je devais encore être en train de rêver, n’est-ce pas ? Ce que venait de dire le maire, ne pouvait décemment pas être réel. Je nageais en plein délire. On devait m’avoir drogué sans que je m’en aperçoive. Ce n’était tout simplement pas possible.

Le début du discours du maire avait été plutôt intriguant. Notre petite ville choisie pour une expérience gouvernementale ? Une certaine angoisse aussi. Tout le monde songeait directement aux pires scénarios, comme Resident Evil, ou X Files. Ce genre de truc où le gouvernement était d’une certaine façon impliqué et où le peuple se fait manipuler ou meurt dans d’atroces souffrances. Lee me chuchotais les pires scénarios jamais imaginés dans le creux de l’oreille pendant que j’écoutais avec attention la suite du discours. Il tournait tellement autour du pot, que je faillis m’énerver et lui hurler d’en venir au fait qu’on puisse enfin retrouver une journée normal ou cuver le réveillon de la veille au soir. Ce ne fut qu’au moment où il prononça le mot ‘vampire’ que je commençais à douter de ses capacités mentales. Les vampires sont des monstres de légendes, ils n’existent pas. Comment des morts pourraient-ils encore fouler la Terre et en plus boire le sang des humains. Je me déconnectais de la réalité, trop ébranlée pour écouter réellement la fin du discours. Je ne saisis que quelques mots ici et là, mais trop disparates pour que je puisse en tirer quelque chose. Lee semblait excitée comme une puce. Les réactions étaient très différentes selon les gens. Certains protestaient, d’autres crevaient de peur et d’autres encore commençaient déjà à hurler ‘mord moi’. Ces derniers étaient surtout des adolescentes pré-pubères. Lee me secoua par l’épaule, me posant une question que je ne compris pas. Je me dégageais d’un mouvement brusque et tentais de quitter l’atmosphère étouffante qui m’entourait. Lee comprit aussitôt l’urgence et m’aida à me frayer un passage à travers les badauds. J’entendis les derniers mots du maire
    « Maintenant, il est temps de faire place à nos futurs et immortels co-habitants ... »
Avant de tomber dans les pommes.

Je me réveillais dans mon appartement, Lee était installée à mon chevet. Je me relevais un peu attirant son attention.
    « - Comment te sens-tu ?
    - Nauséeuse…
    - Tu as besoin de quelque chose ?
    - Un verre de lait s’il te plait… »
Elle se leva et quitta la pièce. Je m’appuyais contre les coussins en l’attendant, et me remémorait les paroles du maire. Ce n’était tout simplement pas possible. Lee revint et je bus avec délice le lait frais. Je me tournais vers elle et demandais.
    « - Je n’ai pas rêvé.
    - Non.
    - Le maire a bien parlé de vampires…
    - Oui.
    - C’est du délire. »
Lee hocha la tête sans répondre. Je me relevais, et faillis tomber à la renverse. Lee se précipita pour me retenir. Je la remerciais d’un sourire avant de déclarer.
    « Mais si c’est vrai, si ces vampires existent, pas question que je les rencontre. Je ne veux pas avoir à faire avec eux. De toute façon je suis persuadée que c’est une blague. L’expérience du gouvernement, n’est pas de réhabiliter les vampires, mais d’étudier les réactions d’une ville entière s’ils existaient. Et je refuse d’y participer… »
Le silence s’éternisa avant que Lee ne le brise en me demandant.
    « Tu quittes Napalee ? »
Je me tournais vers elle, un sourire implacable sur les lèvres.
    « Non, mais je ne vais pas non plus participer à cette expérience débile… »


    Je me présente, Noémi Hallijah, j’ai 24 ans et je suis arrivée à Napalee deux ans auparavant. Je suis née en Inde, pendant un été exceptionnellement chaud. Ma mère, Eileen O’Reilly, avait 32 ans et était irlandaise. Mon père, Tarun Hallijah avait 40 ans et était 100% indien. Ils se sont rencontrés dans une soirée d’affaire, et ça été le coup de foudre. Du moins, c’est ce qu’ils me disaient.
    Bref, mes origines établies, je vais vous parler un peu de moi.
    Je disais donc, que je suis née en Inde à New Delhi, il y a 24 ans de cela. Je ne me rappelle pas grand-chose de là bas, à part de l’odeur du jasmin et de la chaleur. Quand j’eu deux ans, mes parents ont déménagé en Italie. J’y fis mes deux maternelles avant qu’on ne redéménage, cette fois en Angleterre. Ces déménagements successifs ne m’ont pas traumatisé outre-mesure, car j’étais assez petite. En Angleterre, je restais jusqu’à l’université, puis quittais mes parents pour aller en Amérique. J’avais 21 ans, quand je posais pour la première fois le pied sur le territoire Américain. Ce que je voulais faire ? En fait, je n’en avais aucune idée, je voulais découvrir le maximum de chose avant de me décider. Pendant l’année qui suivit, je voyageais à travers les états, rencontrant beaucoup de gens. Comme mes parents étaient plutôt riches, je n’avais pas besoin de travailler, mais dans chaque ville où je m’arrêtais, je m’arrangeais pour avoir un petit boulot, pour mettre de l’argent de côté. Au terme de cette année, je décidais de me retirer dans une petite ville nommée Napalee. Je ne savais pas encore ce que j’avais envie de faire, et m’accordais donc du temps supplémentaire. A Napalee, je devins libraire au Shopping Center.
    Et voilà, vous savez tout sur moi… ou presque. Gardons un peu de mystère n’est-ce pas ?


Dernière édition par Noémi Hallijah le Sam 13 Juin - 17:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Omega S. Carter
Your blood in my veinsavatar

Messages : 139
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Ven 12 Juin - 16:32

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Ven 12 Juin - 18:29

    Questions :
      * Où se trouve Napanee ? En Amérique ? En Europe ?
      * Quel jour le maire a-t-il fait son annonce ? A quelle partie de la journée ? Est-ce que les gens avaient reçut une convocation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 13:03

Napalee est une ville des Etats Unis
Le maire a fait son annonce le premier janvier sur la place de la ville. Tous les habitants avaient été conviés grâce à des affiches.

Alyson <33 Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 15:09

Oukay =3
Merci des précisions ! J'aurais finis ma fiche ce soir normalement ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 17:26

Fiche Terminée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 17:39

Tu écris magnifiquement bien !
Alors deux choses
1- Il nous faut le code caché dans le règlement
2- La ville se nomme Napalee et non Napanee. Je sais que c'est une erreur de ma part dans les catégories que je n'ai toujours pas modifié .. Mais voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 17:46

Je l'ai mis dans mon tout premier message, juste en dessous de l'image, le code.
Pour Napanee, c'est modifié, mais même dans le contexte, vous mettez Napanee donc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   Sam 13 Juin - 17:48

Ah je ne savais pas, je vais modifier ça alors .. Enfin je demanderai à quelqu'un de le faire pour moi x)
Je te valide donc, bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noémi Hallijah ; « Did You Think I Was Weak ? »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: 
▬ p r é a m b u l e ▬
 :: 
Présentations
 :: Welcome in your own nightmare
-
Sauter vers: