AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jason A.Wyatt 100%

Aller en bas 
AuteurMessage
Jason A.Wyatt

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Jason A.Wyatt 100%   Ven 12 Juin - 21:58

« Le faux courage attend les grandes occasions... Le courage véritable consiste chaque jour à vaincre les petits ennemis. »
Paul Nizan

NOM Wyatt
PRÉNOM(S) Jason Antony
AGE 27 ans
PROFESSION Pompier
CARACTÉRISTIQUE Courageux

célébrité: Hugh Dancy

CARACTERE:

Jason a toujours été serviable et généreux. Vivant presque uniquement pour les autres. Pourquoi presque ? C'est totalement faut, il a passé sa vie, à la consacrer à celle des autres. Pour lui toute vie a sa valeur, et il s'obstine à vouloir la préserver. Il ne semble pas en mesure de trouver une quelconque valeur à la sienne. Manquant complètement de confiance en lui, il trouve un réconfort uniquement en apportant son appuie à autrui. Il prouve ainsi par son métier qu'il est aussi doté d'un grand courage, capable de se mettre en danger si cela en vaut la peine. Discret, doux il est aussi un compagnon formidable, bon nombre de femme voudrait l'avoir. Mais bien trop brisé par des pertes douloureuses, il préfère se cacher derrière sa solitude et son travail si important pour lui.

LIENS

victoria hover ● "bad" vampires Envoyé sur les lieux d'un massacre une nuit dans un entrepôt, Jason aperçut très rapidement la jeune femme, la bouche ensanglantée. Il n'en fallut pas plus pour qu'il comprenne ce qui venait d'avoir lieu. Il voulut la rattraper, mais la jeune vampiresse s'évapora. Depuis, il n'a de cesse de vouloir lui faire payer cet ignoble massacre. Mais à chaque fois qu'il approche du but, la jeune femme disparaît. Croit-elle vraiment qu'il est en mesure de faire quelque chose ? Non cela doit cacher autre chose.

carista j. montgomery ● special humans Alors que Jason et ses coéquipiers luttaient contre les flammes pour sortir une fillette de la bâtisse. Une jeune femme entra, Jason fut apparemment le seul à la voir, ainsi qu'à voir la stupéfiante facilité avec laquelle elle a pu soulever une poutre. Alors qu'il voulu l'a rattraper pour comprendre, la jeune femme prit la fuite. Depuis il ne cesse de penser à elle, nuit et jour.

HISTOIRE

C’était un enfant différent des autres c’était là une évidence. Comme une inscription gravé en lui dès sa naissance, dans son destin. Il avait toujours été déterminé, sûr de lui, un bon petit gars. A l’école il était toujours le premier à venir en aide aux copains, il était véritablement un petit ange de douceur, ceci devait-il être les prémices de ce qui allait lui arriver, il convient de dire que cette intense détermination laissait entrevoir un avenir tout tracé.

A dire vrai l’avenir qui lui était réservé semblait être celui d’un jeune homme courageux, dévoué, un père de famille, veillant fidèlement sur sa vieille mère et sa femme ainsi que sur ses enfants. Détrompez-vous, il est nécessaire de rectifier immédiatement cet espoir. C’est une histoire bien tragique que celle de Jason. Elle commence par l’absence d’un père laissant sa femme avec un enfant à charge, sans personne pour lui venir en aide. Mais la brave femme était courageuse, sans doute ce qui donna ce caractère à Jason, elle garda l’enfant, bien décidée à ce qu’il puisse mener une vie correcte. Hélas devoir assumer une grossesse seule avait rendu dépressive la femme, entre le travail et al santé elle trouva le refuge dans le tabac, dans une consommation intense de tabac, si bien que parfois elle préférait fumer à manger, mais toujours elle conserva cet instinct maternel comme un reproche perpétuel au père qui l’avait jeté dans les méandres de la cigarette. Fort heureusement l’enfant naquit sans la moindre séquelle du tabagisme de sa mère. Apaisée par la naissance de l’enfant elle cessa de fumer, les jours, les mois, les années suivantes furent difficiles mais elle tint bon.

Revenons en au charmant bambin qui grandissait dans ce petit corps. Allez savoir pour quelle raison il eut l’envie de devenir pompier dès son plus jeune âge, peut-être parce que son jouet à l’école était le camion de pompier, ou parce qu’il était en admiration devant la bravoure de ces hommes. Par ailleurs il attirait les regards de toutes les petites filles de son âge. Parmi elles une adorable petite demoiselle nommée Lucie qui dégageait un agréable parfum de rose, en effet elle appréciait beaucoup le petit Jason depuis qu’il avait corrigé des garçonnets qui se moquaient d’elle. Elle était indéniablement différente disaient les maîtresses à cause de ses problèmes respiratoires. Mais Jason ne trouvait pas normal qu’on l’embête pour sa santé. Ils devirent complices très rapidement, s’entendant parfaitement, dans une pure harmonie. Ses relations avec sa mère se faisaient d’en une entente très cordiale, sa mère était en plus de la figure maternelle une véritable amie, une confidente…

Nous abordons là une période de la vie de Jason nettement moins intéressante car elle fut des plus calme. Bon élève, bon camarade, proche de Lucie dont la santé ne s’améliorait pas mais ne se dégradait pas pour autant. Vers l’âge de 17 ans il devint évident qu’il y avait plus que de l’amitié entre ces deux là. Néanmoins cela ne dura pas, désemparés par cette nouvelle relation entre eux d’un commun accord ils admirent qu’il valait en mieux rester là. Pendant quelques semaines il connut le chagrin du premier amour dont il fut sorti involontairement par sa mère. En effet un matin qu’il descendait petit-déjeuner il l’entendit tousser violemment et lorsqu’il pénétra dans la pièce où elle se trouvait elle crachait du sang dans un mouchoir. Elle éprouvait de violentes douleurs dans la poitrine, Jason appela dans la minute le médecin qui arriva tout aussi rapidement. Il conseilla à la mère du jeune homme de faire des examens. Après le départ du médecin Jason demanda à sa mère si elle souhaitait qu’il prenne pour elle ses rendez-vous. Elle refusa lui certifiant que ce n’était que passager et l’intimant de continuer ses études sans se soucier d’elle. Jason et Lucie eurent leur bac sans trop de problèmes et se lancèrent chacun dans une voie différente, l’art pour Lucie et pompier pour Jason.

Alors qu’il rentrait d’un cours Jason trouva sa mère inanimée sur le sol, refusant de céder à la panique il contacta prestement les urgences. Sa mère fut installée dans une chambre, le lendemain des examens furent pratiqués et le diagnostic fut sans appel : la mère de Jason était atteinte d’un cancer. Et le stade d’avancement de celui-ci était tel que la pauvre femme était condamnée. Lorsque le médecin fit part de cette nouvelle à Jason celui-ci reçut la choc avec la violence d’un coup de poing. Il ne pouvait y croire, il n’y avait aucun espoir, il ne pouvait qu’atténuer sa douleur en la soutenant de toute son âme. Déprimé il y mettait du cœur mais c’était insuffisant. Lucie réapparut alors dans sa vie. Son salut fut un baiser langoureux. Ainsi elle devint sa compagne de lutte, ainsi il trouva la force de tenir bon, et se voua corps et âme au bien-être des derniers instants de sa mère. Celle-ci se sentait encore plus mal qu’il consacre sa vie à elle, déplorait le fait de ne jamais le voir heureux.

Aussi à l’âge de 22 ans Lucie et Jason se marièrent et Lucie trouva du travail permettant à son époux de continuer à combattre. Jason se trouvait à chaque instant au chevet de sa mère tentant de rendre l’attente de l’échéance lointaine, réconforter celle qu’il affectionnait plus encore que sa bien-aimée. Les derniers mois de la pauvre femme furent difficiles, emplis de souffrance, Jason n’était plus que l’ombre de lui-même. Le verdict tomba une fois de plus : elle mourrait probablement le jour même ou pendant la nuit. Ainsi Jason se rendit une dernière fois au chevet de sa mère. Il lui parla avec tendresse et se rendit compte comme le langage était pauvre face à la mort. Les mots lui manquaient, il la serra dans ses bras pleurant silencieusement, elle ne pouvait même plus lui répondre ayant perdu sa voix un mois plus tôt. Lucie le rejoignit, prenant la relève dans les derniers instants. Ce fut elle qui attrapa avec douceur sa main le releva, et l’aida à quitter la chambre. Le lendemain matin on leur annonça que Madame Wyatt avait cessé de respirer pendant la nuit et n’était plus.

Détruit il demeura prostré dans l’appartement que Lucie et lui occupaient. Un jour il entendit les lettres glisser doucement dans la fente de la porte, il se redressa et alla les ramasser, un pli attira son attention à l’adresse de Lucie Wyatt : il ouvrit la lettre et en tira plusieurs documents, leur lecture manqua de lui provoquer un infarctus. Le soir quand Lucie rentra du travail les lettres étaient en évidence sur la table.
« Pourquoi ne m’as-tu rien dit ? » Le ton était doux, si doux que Lucie comprit immédiatement de quoi il parlait.
« Je… Je ne voulais pas que tu t’inquiètes, tu as été si perturbé par la mort de… »
« Mais j’aurais pu te soutenir, t’aider ! Comment as-tu pu ainsi demeurer dans le silence ? »
« Non tu t’es déjà sacrifié pour ta mère, je ne vouais pas que tu doives aussi te sacrifier pour moi et … » La respiration lui manqua. Jason accourut et la soutint, jusqu’à l’arrivée des secours. Sa maladie qui la tenait depuis l’enfance faisait des ravages et Jason fut une fois de plus confronté à l’impuissance et au désespoir, sa femme allait mourir, sa chère Lucie allait le quitter. Non il ne pouvait le croire…

Pourtant il devait une fois de plus faire face à la dureté de la médecine, il n’y avait rien à faire. Jason entra lentement dans la chambre d’hôpital, même les yeux éteints, pâle comme la mort, elle demeurait aussi belle à ses yeux qu’au premier jour. Il prit doucement son bras.
« Ne me laisse pas Lucie, je t’en prie. »
Elle caressa sa joue, tendrement, presque de façon maternelle.
« J’ai vécu les plus belles années de ma vie à tes côtés, les plus beaux moments, ceux qui seront toujours dans l’éternité. Je serais toujours au fond de ton cœur mais je t’en conjure, mon amour, ne t’enferme pas dans ton désespoir, vis pour moi. » Murmura-t-elle faiblement.
Jason mouilla sa main de larmes et poussa un hurlement de douleur et de tristesse quand la main glissa de sa joue et tomba mollement sur le drap.

Les jours suivants Jason arpentait l’appartement comme si il s’attendait à voir sa femme arriver, le réveiller d’un long cauchemar. Puis il décida d’oublier le passé et le chagrin et s’engagea à fond dans sa carrière de pompier. A chaque fois qu’il sauvait une personne c’était comme si cette personne le sauvait. Il n’y avait pas d’autre solution. Il réapprit à retrouver une vie normale, dévoué à son travail et au sauvetage des gens. Mais quand il sut qu’il allait devoir vivre avec des vampires il piqua une véritable crise de nerfs, vivre avec ces créatures répugnantes qui allaient leur sucer le sang ? Hors de question ! Que disaient-ils ? Qu’on leur avait mis une sorte de cercle sur le poignet, la belle affaire ce serait un peu tard de remarquer qu’il serait rouge quand on est face au vampire. Il ne les laisserait pas faire, il les tuerait. Jason avait vu des personnes qui comptaient plus que tout à ses yeux mourir, ce n’était pas pour apprendre un jour qu’un ami se serait fait trucider par les vampires. Surtout cette vampire dont il n’oubliera jamais le visage, cette vampire responsable d’une véritable boucherie, il vengerait ces malheureux, ce serait comme se venger lui-même.
Ainsi il vivrait pour Lucie, pour sa mère, pour tous…


DERRIERE L'ECRAN:
il y a moi XD. De mon prénom Alexia, fille qui adore joeur des persos masculins, rpgiste depuis plusieurs années j'adore le dessin, écrire mon roman XD, rp et la musique. Très ordinaire quoi mis à aprt le fait que j'adore dire Sucking your blood is so Marvelous allez savoir pourquoi Rolling Eyes . Sinon mon pseudo c'est Fire parce que mon premier perso s'appelait comme ça^^ (vive la nostalgie) et j'ai pour habitude de me balader avec deux petites voix dans ma tête au lieu d'une normale.(depuis un vieux délire sur un autre forum^^) voili voilou j'ai hâte de rp parce que j'adore le concept^^.
Pourquoi Jason ? J'adore sa complexité de personnalité et son historie m'a inspirée il me plait ce petit gars^^


Dernière édition par Jason A.Wyatt le Dim 14 Juin - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason A.Wyatt

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Jason A.Wyatt 100%   Sam 13 Juin - 0:03

SUJET 2

Jason s’étira tranquillement et se leva de la chaise qu’il occupait, il venait juste de finir sa pause déjeuner et attendait avec une certaine impatience dissimulée d’être affecté à une mission. Jeff, un grand collègue et ami, pénétra dans la pièce :
« Bonjour Jason, bien depuis ce matin ? »
« La routine » répondit Jason en souriant. Il se remémora les événements de la journée un incendie dans un appartement, une femme à évacuer à l’hôpital, rien de bien inquiétant fort heureusement. Il effleura ses cheveux bruns et poussa un profond soupir. Jeff le considéra quelques instants en silence. Il avait face à lui un véritable masque d’émotions. Il songea aux terribles épreuves qu’avait subi Jason. C’était là des choses qu’il ne souhaitait à personne. Il regarda Jason se lever pour se prendre un café, Jason se démenait dans son travail pour tout oublier. Jeff secoua la tête et sortit. Jason se rassit et humecta de ses lèvres le café. La sensation de chaleur un peu amère que procurait le breuvage était divine, cela lui permit de refaire le point sur les événements récents. Il pensa à l’annonce terrifiante du maire : des vampires dans leur ville. Quelle était cette sombre idée qui émanait des politiques. Des vampires ? Et puis quoi encore ?! Des loups-garous tant qu’ils y étaient ?! Il songea aux quelques personnes qu’il avait croisées, que devait-il penser à présent peut-être l’une des personnes étaient-elles un vampire, néanmoins il ne voulait pas faire comme certains paranoïaques qui se baladaient avec un miroir pour contrôler sans cesse l’identité des passants. D’une part c’était inutile, de l’autre ses nerfs ne supporteraient pas une telle pression. Il termina rapidement son gobelet et le jeta dans la poubelle. Il alla consulter le planning et vit sombrement qu’il était de permanence cette nuit, en revanche il avait l’après-midi libre. Jeff le sortit de sa morosité l’invitant à passer l’après-midi avec lui étant lui aussi libre. Le temps lorsque l’on est en bonne compagnie passe rapidement.

La soirée était arrivée vraiment très vite songea Jason alors qu’il enfilait son uniforme. Le téléphone sonna, Jeff décrocha prestement. Une minute plus tard il raccrocha, le sourire du visage de Jason s’effaça devant l’air inquiet de Jeff.
« Un problème ? »
« Une femme qui habite près d’un entrepôt, elle dit avoir entendu des cris abominables provenant des lieux. »
« Je vais voir. »
« Je t’accompagne » répondit Jeff.
« Non reste ici. »
Le ton de Jason était tellement convaincant que Jeff ne s’opposa pas à sa décision, visiblement Jason en faisait une affaire personnelle. Celui-ci grimpa dans la voiture et respira doucement, avec force tandis qu’il conduisait. Il en était presque sûr que c’était un coup des vampires, il en était persuadé. Il n’y avait jamais eu de pareil cas avant leur arrivée. Il descendit rapidement de voiture et alluma sa lampe torche. Il repéra vaguement l’entrepôt bâtiment assez imposant. Il éclaira faiblement l’entrée et essuya un violent haut-le cœur en voyant d’importantes traces de sang sur la poignée, quelqu’un avait tenté de s’enfuir sans succès semblait-il. Il avala péniblement sa salive et entra. La puanteur lui provoqua un violent vomissement et il manqua d’avoir un malaise. C’était une véritable boucherie. Plusieurs cadavres humains gisaient sur le sol. Il y avait du sang partout sur le sol sur les murs. Il fut alors abasourdi devant une véritable apparition. Pâle comme la Mort une créature se redressa. C’était une femme magnifique, mais le charmant tableau était troublé par une tâche : la bouche couverte de sang. Jason écarquilla les yeux : une vampiresse ! Celle-ci le considéra quelques instants, avant de se détourner, sa cape volant dans son sillage, avec une certaine négligence.
« Attends ! Reviens ! » Joignant le geste à la parole il se précipita vers elle. Il ne savait pas comment mais en tout cas il allait la tuer ! Elle s’éloigna très paisiblement. Bouillonnant de rage il s’élança au moment où il allait saisir l’étoffe noire dont elle était vêtue elle disparut. Jason poussa un hurlement de rage et sortit cherchant où elle était passée. Aucune trace d’elle… Volatilisée. Evaporée. Jason ne savait pas comment elle s’appelait d’où elle venait, en tout cas il n’oublierait jamais l’image de ce visage à la bouche ensanglantée, et le massacre qu’elle avait engendré. Il se vengerait, il les vengerait. Les jours passèrent et elle se jouait de lui. Mais cela ne durerait pas, il la retrouverait et règlerait cette affaire. Il s’occuperait aussi des autres…


Dernière édition par Jason A.Wyatt le Dim 14 Juin - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jason A.Wyatt 100%   Sam 13 Juin - 13:10

Bienvenue à toi !
Ton avatar n'est pas à la bonne taille, tu n'as pas copié le lien dans le bon champ.
Bonne chance pour finir ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Jason A.Wyatt

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Jason A.Wyatt 100%   Lun 15 Juin - 17:30

Voili voilou j'ai posté mon rp et j'ai mis l'avatar dans le bon champ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jason A.Wyatt 100%   Lun 15 Juin - 17:31

te voilà validéSmile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jason A.Wyatt 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jason A.Wyatt 100%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les 12 pouces de Jason Bourne
» aide pour les vetements " the expandables !!!"
» [V][E] Ventes et échanges de Jason
» [R] Recherches de Jason
» A combien nous arrêterons-nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: 
▬ p r é a m b u l e ▬
 :: 
Présentations
 :: Welcome in your own nightmare
-
Sauter vers: