AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   Dim 12 Juil - 0:04



    © lorrrbe

    Ryan Sheila Matthews
    Et le monde redevint ce qu'il était autrefois: le chaos.
    dit la beauté en détresse.


    «Je suis outrée de voir que nos efforts ne valent rien. Nôtre vie n'est plus sûre, nos amis non plus. Plus personne n'est innocent. J'ai bien du mal à l'avouer, mais je préfère mourir plutôt que d'adhérer à leurs fantasmes de monde meilleur. Il y a la proie et le chasseur, le monde en a toujours été ainsi, et il serait fou de croire que cette règle changera un jour. Je ne peux imaginer le nombres de vies gaspillées par de tels monstres. Qu'ils brûlent, qu'ils souffrent, jamais ils ne ressentiront la même peur que leurs victimes, quoi qu'il advienne d'eux. Il ne mérite ni la vie éternelle, ni le repos en paix. Ils sont maudits et rejetés, tel doit être leur sort pour avoir voler les âmes de nos maris, de nos fils et de nos frères! Que dieu les punisse, ces êtres insignifiants, ou qu'il me fasse taire à jamais car ma haine n'a d'égal que la foi qu'ils portent tous, femmes, hommes et enfants,à cet homme qui nous doit tout.»
      Devoir de Français N°7, Ryan S. Matthews, Sujet donné par Mme.Fitzgerald pour nourrir un débat sur ces nouveaux venus. »


Dernière édition par Ryan S. Matthews le Dim 12 Juil - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   Dim 12 Juil - 0:05

Citation :
Sujet 2 :
Racontez une rencontre avec un vampire. Vous décrirez ce que vous aviez ressenti, à ce moment, et si vous connaissiez cette personne auparavant, le choc que cela vous avez fait d'apprendre qu'elle était un vampire.


Je me souviens ce soir la, le ciel était noir, ce qui n'est pas étrange me direz-vous, mais cette fois ce ciel avait quelquechose de différent. Je ne sais si c'était le fait que la friteuse n'ait pas été nettoyé depuis deux semaines ou simplement l'abondance de camionneur à cette heure ci, mais un certain malaise s'était emparé de moi. Nous étions un Samedi soir, et le service était donc fastidieux dut aux nombre important de clients, et l'on peut dire que je ne me réjouissais pas vraiment de passer cinq heures entre les vieux pervers et les grassouillets malodorants. De plus, étant donné que la route était givrée, bon nombre de routiers s'arrêtaient par sécurité, ce qui doublait nos efforts. J'étais tellement répugnée par la clientèle habituelle que, lorsqu'il fit son entrée, je ressentis un bien être reposant. Il était grand, aux traits fins et à la chevelure doré. Sa démarche était élégante, une chose qui relevait du miracle dans cet établissement de brutes.

Je ne pouvais pas rater l'occasion d'illuminer ma soirée d'un peu de charme, après mille et une heures de travail, je pouvais tout de même choisir de quel client je souhaitais m'occuper! C'est donc avec grâce que je m'approchais du jeune homme avant que Betty -une de mes collège qui est, pour résumer, blonde, très refaite, avec un sourire très glossy-glossy mais rien dans la tête- ne se l'accapare. Plus je m'approchais de lui, plus sa senteur exquise me captiva, c'était un mélange d'air frais et de rose séchée. Il me fit un de ces sourires ravageurs dont seul Ken-le mari de Barbie-connait le secret. Un peu plus et je fondais sur place comme le moelleux au chocolat sur notre carte des desserts. Il me fallut quelques secondes de plus pour me rendre compte qu'il attendait que je lui assigne une table. Sans un mot, je me dirigeais vers l'emplacement au fond du restaurant, celui que je réservait à mes clients préférés. Il était calme, propre et je pourrais sans mal m'y rendre facilement pour servir mon chouchou du soir. Il s'assit sur la banquette cuirassé et alors que je j'observais avec passion ses yeux, il toussota et je revint sur terre. J'étais la serveuse et il fallait que je prenne sa commande, ça ne paraissait pas si difficile!

"Vous désirez?" demandais-je de ma voix cristalline.
"Je prendrais un tounedos bien saignant et un verre de bière je vous prie"
"Je vous l'apporte de suite!" répondis-je,pleine d'entrain.

Je dictais la commande au cuisinier et m'appropriais une canette de bière pour la servir au gentil et charmant jeune homme. Il ne daigna même pas me regarder et jeta un coup d'oeuil aguicheur à Betty avant de me questionner.

"Elle est sportive?"
"Euh, sûrement..."répondis-je, choquée"Pourquoi telle question?"
"Hum, la chaire est toujours plus tendre..."

A ce moment la, jamais je n'aurais imaginé sa vrai nature. Pour moi, cela relevait seulement d'un fantasme sexuel des plus glauques, mais juste d'un fantasme. Si j'avais su, même si ce n'était que Betty, jamais je n'aurais laissé ce monstre lui faire ce que j'ai vu. Justement, après lui avoir servit son plat, je ne me suis plus approché de lui de la soirée, laissant à ma pin-up de collègue le plaisir de charmer l'homme grâce à ses atouts extravagents. Finalement, j'étas du fois plus frustrée qu'en début de sorée. Premièement car je ne comprenais plus rien aux hommes, deuxièment car Betty ne cessait de me narguer sans la moindre finesse en me lançant des coup d'oeil révélateur. L'homme se leva au final, après avoir payé son dîner, et ma collègue la callgirl le rejoignit dehors. Je fis le vide dans ma tête pour cesser d'y penser et la sonette du restaurant me rapella la fin de mon service. Je saluait d'un signe de la main toute l'équipe des cuisines et me dirigeais vers la porte.

L'air était frais et vivifiant, je pouvais apercevoir le scintillement des étoiles dans le ciel tels des bijoux précieux. Ma voiture n'était plus qu'à quelues mètres lorsqu'un cri retentit dans les buissons. Je me hâtais vers le petit arbuste d'ou provenait ce beuglement strident. Mon sang se glaça sodainement lorsque se présente devant moi ce spectacle macabre. Betty, son cou, le jeune homme, ses dents, le sang, le sang, le jeune homme, Betty. Connaissant Betty, cela ne m'aurait pas choqué s'il n'y avait pas une ombre dans le tableau: le sang. Qu'ils aiment se mordiller affectueusement comme des toutous en chaleur, d'accord, mais jusqu'au sang, la ça devenait plus embêtant! Le jeune home grogna lorsqu'il me vit et un sourire mesquin se dessina sur ses lèvres. Il lacha sa victime et essuya le sang sur ses lèvres avant de s'approcher de moi tandis que je reculais.


"Tu veux participer?"me proposa-t-il, presque hilare.
"Qu'est-ce..Participez à quoi?" répondis-je tremblante.
"Oh,Oh, arrête de faire l'innocente, tu as très bien deviné!"
"Est-ce qu'elle est en vie?"
"Plus pour longtemps, mais bon, si je l'ai choisis c'est pour faire un peu le ménage dans ce bas monde. Tu me plaisais bien, j'ai faillis de sauter dessus tellement ton odeur était ennivrante, mais tu es bien trop pure e charmnte, je préfère me délecter des ordures d'extravagences comme ton amie ci-contre..."
"Vous...vous êtes un monstre!"
"Plus que tu ne l'imagine..."

Il rit et se volatilisa d'un coup, alors que je remarquais une trace ronde et rouge sur son poignet découvert. Je n'ai pas eu peur, ça je peux le dire avec certitude, leseul sentiment que j'ai ressentis, c'étais le dégôut! J'étais dégoûtée de voir pareil crime, aussi odieux et insensible, dans nôtre petit village tranquille. Betty n'a pas survécu, mais je me demande si ce n'est pas mieux comme ça. Par contre, après la déclaration du maire, je n'ai pu contenir ma colère. Nous sommes tous en danger, et je commençe à me demander si les bêtes de laboratoire ne sont autre que nous: le test? savoir qui survivra le plus longtemps! En tout cas je sais une chose: je les hais du plus profond de mon âme, et j'aimerais bien voir qui me fera changer d'avis...

Un mois après la "révélation" innatendue du maire, les habitants commencaient à reprendre leurs occupations habituelles, tandis que moi j'espionnais chaque coin de rues avant de poser pied dehors. Je n'arrivais toujours pas à comprendre pourquoi on lachait des criminel dans nôtre ville! Et bien sûr, cela avait titillé le manque d'action des petite jeunettes qui finiraient, tôt ou tard, dans la gueule du loup! Encore, que Betty meurt, cela ne m'avait pas tellement touchée, elle ne valait plus grand chose, elle n'avait plus d'âme et cherchait continuellement à se cacher avec toutes ses opérations! Mais de savoir qu'une jeune fille de quinze ans pouvait mourire dans d'atroces souffrance d'un moment à l'autre, je ne le supportais pas! Qu'ils disent ce qu'ils veulent, jamais je ne croirais l'innocence trop belle de ces créatures du diable. Un monstre reste un monstre toute sa vie, un cannibal le restera aussi! Je veux bien accepter que certains font des efforts, que l'on peut les catégoriser dans les "gentils" vampires, mais il suffit d'un geste de trop, d'un rapprochement trop rapide et leur soif reviendrait au galop. Ils ne peuvent nier leur nature, qu'ils le veulent ou non! Ils ne pourront jamais s'unir complêtement à nôtre peuple, Imaginez! Chaque seconde près d'eux et un pas de plus vers la mort, mieux vaux ne pas les approcher. Commen pouvez vous concevoir une vie de famille, de couple, ou une simple amitié avec ces créatures? Tout peut déraper lors d'un repas en famille, d'une soirée pizza ou d'une simple virée en boîte! Je ne souhaite pas finir comme les steaks hachés du supermarché! Je ne veux pas gâcher ma vie pour ces damnés! Je préfère les ignorer et ne pas les approcher, ne pas montrer mes émotions et simplement vivre, vivre tant qu'il en est encore temps...




Perso

Alors moi c'est Audrey, quatorze ans, je viens de la où il pleut et où les vaches sont reines! Je suis tombé sur ce forum grâce à Urban Legend, enfin c'est une longue histoire. Ah oui, ce forum et magnifique! Euh...sinon, ah oui! Ne vous fiez pas trop à ma présentation, je suis toujours nulle pour ce genre de trucs et je préfère les RP's avec des personnes en chair et en os pour prouver ce que je vaux! Euh...
Ah oui!


Le code c'est "Sucking your blood is so marvelous", et euh...
Ah oui! J'ai oublié de vous dire que je dis beaucoup et très souvent "Ah Oui!"...(C'est sûr que c'est très discret et que ça se remarque que très peu! xD)


Dernière édition par Ryan S. Matthews le Dim 12 Juil - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   Dim 12 Juil - 0:34

Bienvenue !
Cette petite entrée me donne l'eau à la bouche, vite, la suite ! xD
Sans te mettre la pression bien sûr (a)
Bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   Dim 12 Juil - 12:06

Merci mais il ne faut pas! xD
Ma présentation est médiocre car les sujets ne me donne jamais de l'inspiration, je préfère intéragir avec d'autres! x)
Donc voila, j'ai normalement fini ma fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   Dim 12 Juil - 19:43

    Ta présentation est très bien, et tu es validée. Very Happy
    Une admin' passera bientôt te mettre dans ton groupe, mais en attendant, tu peux déjà jouer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Do you know what? I hate you..." || 100% [FINISHED]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste 2000 points "on fait avec ce qu'on a"
» "L'assaut du château des Baux" - Fête médiévale 24 25 26 Septembre 2010
» "Mon bureau c'est le plus bô"
» [Blog] 20eme chapitre du bionicle show:"donnez vos idées pour la suite"
» "Le rôliste, cet être extraordinaire", O.C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: 
▬ p r é a m b u l e ▬
 :: 
Présentations
 :: Welcome in your own nightmare
-
Sauter vers: