AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: « SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...   Sam 9 Mai - 14:48

    Summer Phœnix Jackson


      159printemps 19ans d'apparence.
      Véritable blonde Brune pour l'instant.
      Vampire Sous traitement par défi.
      Fascinante Capacité de persuasion.



    « Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder »
    Oscar Wilde


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: « SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...   Sam 9 Mai - 14:49



    La lune me narguait. Ronde et pleine dans cette nuit constellée d'étoiles, elle restait là, à me montrer combien j'aurai pu être à ma place, moi aussi. Mais je n'y étais pas, et je me contentais pour l'instant de la place que je m'étais faite, sur le lit moelleux de mon kot. Certes, je ne dormais plus depuis longtemps, et ce meuble m'était inutile. Mais le fait de m'y installer pour réfléchir ou lire me plaisait bien. Et puis, mon colocataire avait été fortement rassuré en voyant cet achat figurer au nombre de mes nouvelles acquisitions. Il s'inquiétait pour moi, le bougre. C'en était presque mignon. Presque. Cette pensée fit naître un léger sourire sur mes lèvres. Si seulement il savait .. Oh, bien entendu, il m'avait dit me trouver très jolie, mais fort pâle - je devrais sortir un peu plus,selon son avis. Mis à part ça, il ne s'était pas rendu compte de ce que j'étais, ni de ce que j'aurai pu lui faire si l'envie m'en avait prise. Enfin, son fils le savait. Il était venu m'annoncer, quelques jours après mon arrivée, qu'il n'avait aucun problème avec mon statut, qu'il prenait cela comme une bonne idée, et qu'il me trouvait fascinante. Il m'avait aussi prévenu que si je touchais à sa famille, il se débrouillerait pour me tuer. Ça aussi, c'était mignon. Ou presque. Néanmoins, j'avais fait par à ce jeune homme à peine sortit de l'adolescence, que je le trouvais à croquer, et que selon ses indications, je ne m'en prendrai pas à ses proches. Et il était partit tout fière, ce gamin aux allures juvéniles. J'admirais son courage, mais je doutais sincèrement de sa bêtise. Au final, j'en avais conclu que son courage n'était qu'une forme d'imbécilité. Et j'avais surement raison.

    Décidant d'ignorer la lune et ses moqueries, je me mis en mouvement, et ouvrit la fenêtre en silence. Un fond de musique résonnait dans l'air, inaudible pour n'importe qui ne possédant pas l'ouïe fine et accrue d'un immortel. Bon dieu, ce que j'aimais être vampire. Cette manière de me sentir vivante - incroyablement vivante -, plus de cent ans après ma naissance, continuait de me stupéfier. De plus, la force et tous les autres avantages dont j'avais bénéficié me paraissait fort agréable. Et ce n'était pas l'idée de boire du sang qui allait me dégoûter, loin de là. J'aimais ça, il ne fallait pas le nier. Sentir le liquide chaud au goût amer couler en moi, et sentir la vie s'échapper peu à peu de mes proies me plaisait. C'était répugnant, et sans cœur, mais cela ne m'importait pas. Après tout, je devais vivre. C'était la loi du plus fort, rien de plus. Mais bon. Il fallait que je voie outre ce commentaire plutôt désobligeant sur les mortels. Je ne devais pas être aussi méprisante, puisque moi aussi, j'avais été humaine. Et puis je devais arrêter de prendre les vies de personnes qui avaient une famille. Certains méritaient vraiment de vivre. Pas tous, mais certain quand même. J'étais un monstre, mais je voulais changer un minimum. Même si c'était contre ma nature. Nature que je n'avais en fait jamais refoulée. Depuis ma création, je m'étais comportée de façon assez contradictoire. Une fois je participais aux plus grands massacres, et puis la fois d'après, je décidais de ne m'attaquer qu'aux fourbes méritant la mort. Certes, c'était assez étrange. N'empêchait, j'avais semé le doute dans de nombreux esprits grâce à cette méthode plutôt particulière, et cela m'avait même permis d'entrer dans les bonnes grâces du shérif. J'étais devenue une vampire de haut rang, même si ma manière d'agir par intérêt et dans l'ombre m'avait tenu hors des livres d'histoires. D'une certaine façon, cela m'arrangeait mieux. Beaucoup mieux.

    Outre la Lune, une autre figure ronde et pâle me narguait. La fine tache aux reflets d'argent, qui se détachait sur ma peau couleur ivoire, semblait constamment me rappeler mon choix. J'avais décidé de rester un monstre aux yeux des mortels, mais aussi d'en devenir un aux yeux de miens. C'était vrai, je l'avouais. Leurs regards me blessaient. Les regards d'incompréhensions, de haine ou de pitié. Oh, je n'en montrais rien, comme d'habitude, mais je trouvais lassant de devoir me justifier à chaque instant. J'étais curieuse par nature, et je voulais investir le monde particulier qui appartenait aux "bons" vampires. Quelle connerie. Comme si un vampire pouvait être bon. Si la situation n'avait pas été aussi calme, j'en aurais ris. Mais voilà, j'étais curieuse. Et j'étais aussi très motivée, d'où l'intérêt de me lancer un défi à moi même. Je voulais simplement vérifier que j'étais capable de me mettre au .. régime. Cette idée là aussi, d'ailleurs, était risible. Je devais avoir perdu l'esprit. Enfin non. Je n'en savais plus rien. Tout ce que je savais, c'était que ce choix allait me coûter beaucoup, mais que je ne regretterais rien. Depuis ma transformation, j'avais décidé de ne plus rien regretté. Résultat, j'étais devenir une immortelle sur d'elle et incassable. Je ne laissais que peu de chose m'atteindre, et c'était peut être aussi bien. Du moins, si on se plaçait dans le bon point de vue. Enfin. Reculant doucement, je repris ma place sur mon lit, et souris. Je ne regrettais rien. Ni mon passé, pourtant sanglant et balbutiant, ni mon présent, toujours empli de désir et de rire. Et surtout, je n'allais pas regretter le futur que je venais de me choisir. Même si cette deuxième lune, qui m'accompagnerait à jamais, continuait de me narguer, je ne regretterais rien. Il n'y avait rien à regretter.


Dernière édition par Summer P. Jackson le Mer 13 Mai - 15:09, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Summer P. Jackson
    & kiss me, darling ! »

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: « SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...   Sam 9 Mai - 14:50





      Hello =)
      Moi c'est Say', ou bien Elise. J'suis belge, et j'dis tantôt à la place de toute à l'heure. J'ai 15ans, bientôt 16, et je suis infernale. Je passe de l'euphorie à la déprime totale, et c'est dur à supporter par moment. Je Rp relativement bien, même si la plupart du temps, je n'aime pas mes textes. Je suis là tout les jours, sauf contre-temps, et je suis ici parce que j'ai aidé un peu les administrateurs.. Et puis parce que voilà, je prendrai bientôt le contrôle du forum.
      ( ou pas (a) ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx--s0mewhere.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
« SUMMER P. JACKSON ►— once upon a time ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» McM’s Tropical Summer Tournament (legacy) 14st of August: 4 Tropical Island & byes BLC
» [Blog] Actualité Summer 2011 chez JM134
» Martell Summer Control (Stahleck TOP16)
» Michael jackson (Thriller Mix)
» PERCY JACKSON LE VOLEUR DE FOUDRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: 
▬ p r é a m b u l e ▬
 :: 
Présentations
 :: Welcome in your own nightmare
-
Sauter vers: