AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Routine. - Pv Carista

Aller en bas 
AuteurMessage
Taylor E. Grey
    Leave me alone

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2009

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Routine. - Pv Carista   Dim 17 Mai - 20:39





    Statique, debout depuis approximativement une demi-heure devant le miroir de la salle de bain de marbre blanc, j’avais les yeux plongés dans ce qui reflétait mon visage pâle du matin. Mes grands yeux portaient encore le maquillage dégarni que j’avais posé la veille, me donnant l'air d'avoir pleuré une nuit entière. Tenant dans la main gauche ce qui me restait de cigarette, j’inspirais une bouffée d’air, la fumée s’engouffrant dans ma gorge puis mes poumons. Si le bruit de la grande porte d'entrée ne m'avais pas sortie de mes pensées, je serais surement restée là toute la journée, à philosopher sur ce qui me restais à vivre. C’était sûrement ma colocataire qui venait d'émerger, c’était tentant de la tuer maintenant mais c’était surtout méchant. Je laissais cette pensée obscure dans un coin de ma tête et comme il fallait bien le faire, j’allais ouvrir les rideaux. Aucun risque que le soleil brûle ma peau, il n’y en avait pas et il pleuvait, un peu comme d’habitude. Je jetais un coup d’œil peu intéresser a la grande horloge tout en m’étirant, génial dans a peine un quart d’heure les cours commencerait. Mon corps de pierre était encore tout engourdit du fait que j’avais passé la nuit allongé à faire semblant de dormir, vous vous demandez pourquoi hein. Et bien parce que ma coloc’ était la seule niaise a ne pas avoir remarqué que j’étais une vampire. Je me cachais parce que de un je ne voulais pas qu’elle panique et de deux parce que je ne voulais pas me retrouver a la rue. Je me préparais vite fait, enfilant le premier jean – et le premier tee-shirt - que je trouvais. Une bonne paire de converses, un sweat pour faire genre " non, non je ne suis pas une vampire " puis le tour était joué, pas besoin de plus. Je passais un rapide coup de brosse dans mes cheveux et rassembler mes affaires c’est à dire ; mon sac à dos, mon paquet de cigarette, un peu de liquide et pour finir ma petite trousse de maquillage, j’enfournais le tout dans mon sac a dos a présent plus plein de n’importe quoi que de livres. Je vérifiais que ma coloc’ était bien dans sa chambre et sortais sur le balcon. Et c’est avec grâce que je me laissais tomber quelques mètres plus bas sans aucunes égratignures - l’avantage d’être une vampire -. Histoire d’avoir l’air un peu normal je me dirigeais vers ma vielle camaro et extirper de ma poche les clefs, les insérant dans le trou de la portière. J’avais eu le choix, ou je courais jusqu’au lycée et on me prendrait pour une vampire tarée, ou bien je prenais la voiture et passe pour une fille a peu prés normale mais presque fauché a la vue de ce tas de ferrailles. Le moteur rugit lorsque je mis le contact, un bruit atroce qui je m’en dotais devait maintenant avoir réveillé tout le quartier, génial. Je fis marche arrière tout en allumant la radio puis une fois sortit de l’impasse j’appuyais sur l’accélérateur pour faire avancer le vieux tacot.

    Quelques minutes plus tard, la camaro jaune pisse était garée sur le parking du lycée. J’extirpais mon sac de dessus la plage arrière et sortait de l’habitacle, refermant la portière d’un coup de pied. Pas la peine de fermer à clef personne ne me la volerait. On me dévisagea de la tête aux pieds comme si le mot " vampire " était tatoué sur mon front. Je devinais facilement les pensées des gens, la fille a lunette avait peur de moi, le joueur de foot voulais m’avoir dans son lit et la bonne blondasse voulais m’étriper parce qu’elle était jalouse de ma beauté ; la routine en somme. Je passais la matinée seule, comme d’habitude, faisant tout pour que personne ne soit à côté de moi. Quand midi sonna ce fut pour moi la délivrance, inutile de dire que tout ces petits humains était pour moi de vrai steak sur patte avec écrit dans le dos " mangez moi ! " . Enfin, je me dirigeais vers mon tas de rouille et posé mon sac dessus afin d’allumer une cigarette – la deuxième de la matinée, j’avais fait un effort -, une fois ceci fait je restais quelques secondes immobile, observant les gens. Je voulus m’assoir sur le capot mais ça aurait était prendre le risque de chopper le tétanos, je jetais mon sac à l’arrière et démarrer en trombe direction un endroit plus calme, moins humanisé. Ma destination était toute choisit, je ferais un tour au bar pour " déjeuner " et prendrais la route qui me mènerait à l’endroit le moins fréquenter de la ville ; Deserted Area le coin favoris des vampires ayant refusé de jouer le jeu – chercher pas c’est mon expression -. Alors que je conduisais une personne me vient en tête sans que je sache pourquoi ; Carista Montgomery alias la fille la plus inconsciente de toute la ville. Dans quel genre de pétrin était elle en train de ce mettre a cet instant précis ? Oh vous vous demandez sûrement pourquoi je suis aussi négative, tout simplement parce que cette humaine a carrément le don de ce mettre en danger, entre les courses de quad dans la forêt les sorties pendant la nuit autant vous dire qu’il ne passait pas une heure sans qu’elle manque de se faire tuer ou de mourir. Je ne m’arrêtais pas longtemps au bar, juste le temps de prendre un verre puis je repartais. Un peu plus tard je me retrouvais dans le quartier de l’Area. Il n’y avait personne comme je l’avais prévu, j’allais au moins pouvoir être tranquille quelques heures – j’avais l’intention de sécher cette après-midi, pas bien je sais -. Pourtant quelques choses me disaient que dans pas longtemps tout ça allé tourner au vinaigre, peut t’être l’instinct. Et effectivement il y avait un truc qui clochait. Une odeur…humaine me vient aux narines alors que je traversais une rue déserte. Une odeur qui m’était étrangement familière, c’était semblable au miel…aux fleurs... Je soupirais…Carista ! Oh non pas elle, pas ici dans un coin aussi dangereux. Je cherchais d’où provenait l’odeur et fit brutalement demi-tour, elle était là, a deux rues derrière moi. Je fonçais, craignant le pire puisque l’odeur d’un autre vampire était parvenue à mes narines. Lorsque j’arrivais prés de l’endroit je fus soulagé, soulagé parce qu’elle était là mais seule, l’autre vampire devait être en train de la chercher cependant. Je garais la voiture sur un trottoir et descendait pour aller a sa rencontre. Tant que j’étais avec elle le vampire n’oserait pas nous approcher et même si il le faisait je me ferais une joie de l’envoyer contre le mur le plus proche. « Que fait tu ici ? Dit moi tes suicidaire ? Ou peut t’être folle ? C’est pas en droit pour toi ici, tu pourrais te faire tuer mais j’imagine que tu t’en fiche. Bon je ne vais pas faire des manières tu viens avec moi a moins que tu veuille que le vampire qui est à peine 100 mètre te tue c’est a toi de voir. » Je lui prenais déjà le poignet pour la retenir au cas où elle voudrait me fausser compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-hell.forumactif.com
Carista J. Montgomery

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/05/2009

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Routine. - Pv Carista   Lun 18 Mai - 20:57

    Carista s'était levé avec une migraine pas possible, depuis une semaine ça ne s'arrêtait pas, la douleure qu'elle ressentait lui faisait attrocement mal mais cela ne durait qu'une bonne dizaine de minutes, il lui suffisait de prendre de l'aspirine et tout ça disparaissait comme par enchantement. La jeune femme se leva lentement pour se diriger en titubant légèrement vers sa salle de bain assez miteuse fallait l'avouer, en même temps avec un salaire de serveuse vous n'allez pas très loin, Carista pouvait tout juste payer son loyer et sa nourriture. Il était à peine sept heures du matin, la jeune Montgomery travaillait toute la matinée jusqu'en debut d'après midi en finissant le service du midi. Elle pénétra doucement à l'intérieur de sa petite douche et laissa couler l'eau chaude un certain temps, sentir ces gouttes longer la totalité de son corps lui procurait un plaisir intense. Après une bonne demie heure passé sous celle-ci, la jeune Montgomery sortit et attrapa une serviette d'un simple geste pour se secher rapidement. Carista l'enroula autour d'elle et se dirigea en direction de la cuisine pour ainsi se préparer un bon café bien corsé, en passant celle-ci alluma la radio pour ainsi se reveiller complètement, la musique envahissa la petite pièce de son appartement et Carista ne pouvait s'empêcher de bouger au rythme de celle-ci. Lorsqu'elle lança un petit regard en direction de son réveil, la jeune Montgomery s'affola un peu plus, elle devait être au travail dans à peine un quart d'heure et elle n'était pas encore prête. Carista enfila les premiers vêtements qui lui passait sous la main, un jean moulant accompagné d'un petit top, elle s'habillait souvent de la même façon, a vraie dire elle n'avait pas vraiment les moyens de se payer autre chose. Enfilant sa petite veste en cuir, la jeune femme prit ses clés de voiture et se mit à courrir vers la sortie pour aini rejoindre son véhicule. Bon certe elle était un peu vieille mais elle roulait toujours tout de même et puis du moment qu'elle avance s'était le principal non ?

    Carista se rendit alors à son travail, celui-ci ne se trouvait pas très loin de son petit appartement, tant mieux parce qu'elle ne savait pas si sa voiture serait assez solide pour faire la route. Enfin bref, après quelques minutes de trajet, la jeune femme arriva enfin à destination, elle soupira légèrement avant de sortir de sa voiture après l'avoir garée. Non pas que Carista n'aimait pas son boulot mais c'est juste qu'elle ne se voyait pas faire ça toute sa vie et qu'elle se demandait chaque jour quand est-ce qu'elle partirait d'ici...Une grosse matinée attendit Carista, elle n'avait pas arrêter de bouger, les clients étaient nombreux pourtant le weekend n'était pas encore arrivé. Après le déjeuner, la jeune Montgomery "releva son tablier" et décida de partir faire un petit tour dans un quartier assez craint de la ville. Pourquoi faisait-elle ça ? Carista était fan des sensations fortes et se ballader toute seule en plein milieu du danger était un véritable petit défi pour elle. Avec son pouvoir, elle se sentait chaque jour de plus en plus forte comme si elle gagnait en puissance au fil du temps. La jeune femme se sentait presque invincible, même si elle savait que ces immortels pouvaient la tuer en l'espace d'une seule seconde. Elle apprit à contrôler son pouvoir et celle-ci ne l'utilise plus jamais contre les autres, du moins il fallait vraiment la chercher, et il ne faut pas y aller par quatre chemins pour la l'énerver. Carista se retrouva alors rapidement à Deserted Area, un endroit où les vampires qui préferaient que les humains soient dans son assiette, traînent tout le temps. Elle sortit de sa voiture et entama une petite marche solitaire jusqu'à ce qu'elle entende une voiture arriver rapidement. Quoi c'était cette immortelle qui n'arrêtait pas de la suivre discrètement peu importe où elle allait, une vraie tarée. Carista se tourna vers elle en fronçant légèrement les sourcils.
    " C'est moi qui devrait poser cette question...Qu'est-ce que tu fiches ici ? A ce que je sache on est dans un pays libre non ? Alors laisses moi tranquille...Ecoutes je sais me débrouiller toute seule comme une grande, je n'ai pas besoin d'une fille comme toi pour me protéger, compris ?" La jeune Montgomery voulut continuer son chemin et oublier cette rencontre mais celle-ci sentit une pression au niveau de son poignet. Cette immortelle la tenait fermement pour l'empêcher de partir toute seule, c'est alors que la fille se retourna pour lui envoyer un regard assassin. "Tu ferais mieux de me lâcher" Elle n'avait toujours pas l'air de vouloir retirer sa main pourtant Carista faisait comme-ci elle tirait de toutes ces forces. "Mais lâches moi !!" D'un seul coup, avec une force extraordinaire, la jeune serveuse tira son bras et fit projeté Vesper dans le décor à quelques mètres plus loins. Elle ouvrit les yeux en grand, merde elle avait utilisé son pouvoir contre quelqu'un, ne voulant pas attirer l'attention Carista se mit à courrir tout droit jusqu'à ce qu'un autre vampire fit son apparition pour ensuite l'attraper par le cou et la soulever. La jeune humaine était stressée à ce moment là, qu'est-ce qu'elle devait faire ? Elle ne voulait pas utiliser son pouvoir contre lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Grey
    Leave me alone

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2009

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Routine. - Pv Carista   Lun 18 Mai - 21:49

    Je reniflais nerveusement l’air, sentant l’autre immortel s’approcher de plus en plus de nous. Je n’avais pas l’intention de la lâcher et d’ailleurs lorsqu’elle m’ordonna de le faire je ne fis rien, ignorant complètement ses paroles. Alors que je m’apprêtais à la forcer à venir avec moi elle me dégagea d’un geste du bras et me fit voltiger jusque sur le toit de ma voiture. Je n’avais qu’un très léger bleu mais j’étais tout de même un peu assommé et surtout, surtout ma bagnole n’était plus qu’un vieux tas de fer. « Non mais tu est folle ! Ta bousiller ma voiture !» Criais-je tout en me relevant. Tout ce passa très vite. L’autre immortel apparut, attrapant l’humaine par le cou. Protéger ou pas la protéger ? « Je crois que ta besoin d’aide» soufflais-je tout en courant vers eux. Je viens mordre le bras de son agresseur qui finit par la lâcher sous l’effet de la douleur. Aussitôt j’envoyais mon poing dans son visage et me retournais vers Carista, un sourire aux lèvres. « Pas mal pour une fille comme moi hein ? » Je reprenais ses mots d’avant d’un ton sarcastique et prenais sa main fermement. Elle avait le choix, ou je la laisser crever ici ou je la portais et on se barrer –sa va plus vite a pieds de vampire plutôt qu’a roues de voiture - . On n’avait pas beaucoup de temps alors tanpis, je choisissais l’option la lus sure a sa place. Je la hissais sur mon dos et partais en courant. Au fur et à mesure que nous avancions les rues devenaient plus éclairées, moins obscure et plus accueillantes. J’espérais qu’elle n’ai pas envie de me détester aujourd’hui, je pourrais parler avec elle plus aisément et en plus de cela je n’aurais pas à me disputer. Je ne la lâcher pas, même lorsque nous sortions des rues pour atterrir prés d’une route déserte menant a la forêt. Si elle avait un peu de jugeote elle ne tenterait plus de s’enfuir et resterais plutôt avec moi, à moins qu’elle soit assez barge pour avoir envie de retourner là bas ce qui ne m’étonnerais pas venant d’elle. Je ralentissais peu à peu et respirais l’air frais, me sentant enfin tranquille. Je ne saurais dire pourquoi je ressentais un sentiment de peur lorsqu’elle était en danger, tout ce que je savais c’était qu’en sa présence mon instinct protecteur revenait au galop. Je secouais un peu a tête pour enlever les quelques mèches de mes cheveux qui c’était collé a mon visage. J’eu peur qu’elle ne glisse alors je ralentissais encore un peu jusqu’à marcher, enfin. « Ne part pas en courant... s'il te plaît... » Je la laisser glissée sur mon dos et retomber doucement sur le sol. Qu’elle parte ou pas tanpis, de toute façon ce n’était pas une très bonne idée de rester avec moi. Cette brunette me rappelait moi, du moins quand j'étais humaine. J'avais était comme elle, inconsciente du danger, ce qui m’avait poussé a allé me balader dans la forêt en pleine nuit. C'était ce soir là où j'avais était transformé et violé d'ailleurs. Ce souvenir douloureux m’arracha une grimace intérieure et je soupirais en baissant la tête vers le sol. D'un pas nonchalant j'avançais vers elle. Une fois à proximité je pus sentir le doux parfum de son sang. Je l'attrapais par le bras, doucement - enfin, je faisais attention mais elle devait probablement sentir une pression- et l'éloignais quelque peu de la route, l'amenant vers un arbre. Mes bras l'emprisonnairent contre l'arbre. Je pouvais faire ce que je voulais d'elle, elle n'avait aucun moyen de s'enfuir. Les battements de son cœur s'accélèrent, et cela attira mon attention — puisque le sang affluait plus rapidement l'odeur devenait donc plus puissante. Je posais mon regard sur sa gorge et me tut pendant un long moment. Je me concentrais. A cet instant même, une part de moi se moquait bien de l'expérience, de pouvoir profiter du soleil et tout le reste et n'avait qu'une envie : planter mes canines dans cette chaire tendre. Une autre part de moi me l'interdisait. Je m'étais fait une promesse, et je m'étais engagé pour tenter de retrouver une part d'humanité. Il m’était difficile de résister et pourtant je restais là avec elle, étais-je masochiste ? Peut t’être. Je restais quelques secondes penché sur elle puis me reculer brutalement. « ...Je devrais peut t'être partir...Je ne... » Elle devait me trouver très étrange mais qu'importe. Je glissais mes mains dans les poches de mon jean et grimpais dans l'arbre le plus proche. Je scrutais son visage afin de voir sa réaction. Elle avait l'air effrayée, et c'était normal. Peut-être qu'ainsi elle prendrait conscience de la bêtise de son comportement bien que j'en doute. Sans savoir pourquoi, je tenais à ce qu'elle vive. Je ne m'interposais jamais lorsque l'un des miens chasser d'autres humains, mais pour elle... Je ne savais pas ce qui m’arrivait et cela avait le don de m'effrayer. L'orage finit par gronder et bientôt la pluie s'abattit sur la petite ville de Napanee. L'eau froide ne me fit rien mais l'humaine frissonna, aussitôt je retirais ma veste et la lui lançais.« Tient et rentre chez toi, tu va attrapper froid... »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-hell.forumactif.com
Carista J. Montgomery

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/05/2009

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Routine. - Pv Carista   Dim 7 Juin - 15:24

    Carista était complètement piégé, cet immortel la tenait par la gorge et la souleva de plusieurs centimètres, les secondes défilèrent et l'air se faisait de plus en plus rare. Une légère grimace apparut sur le visage de la pauvre fille, elle ne pouvait plus rien faire et dans ce genre de moment elle ne pensa pas à utiliser son pouvoir. C'est alors qu'elle entendit une douce voix lui dire qu'elle avait besoin d'aide. Sans même entendre un mot de plus, l'agresseur la lâcha directement, c'était encore cette immortelle qui l'avait sauvé grâce à un magnifique poing dans la face du vampire. Lorsqu'elle se retrouva une nouvelle fois sur la terre ferme, Carista essayait de reprendre son souffle au maximum, les vampires étaient de véritables brutes. La jeune immortelle qui se trouvait avec elle lui lança d'un air presque sarcastique que c'était pas trop mal pour une fille comme elle. La jeune femme se caressa la gorge pour essayer d'enlever au maximum les traces de strangulations que lui avait laissé l'homme. C'est alors qu'elle sentit une nouvelle fois une pression au niveau de son bras. Taylor la tenait fermement, elle n'avait pas l'air de vouloir la laisser seule, se qui énervait au plus haut point la jeune serveuse. Sans même avoir le temps de comprendre quoi que ce soit, Carista se sentit hisser sur le dos de l'immortelle qui se mit à courrir à une vitesse impressionante. La jeune femme était encore choqué et mal en point à cause de cet étranglement, celle-ci posa sa tête sur le dos de la jeune femme et se laissa transporter sans rien dire, ce qui était assez étrange de la part de notre chère Carista. Après plusieurs minutes de course, Taylor ralentit une fois qu'elle posa pied sur une route déserte, il n'y avait pas une seule voiture à l'horizon, on se croirait dans un film d'épouvante, pas un seul bruit, une forêt sombre, bref c'était flippant. Carista descendit de son dos et s'éloigna un peu plus de l'immortelle, elle se trouvait au bord de la route et baissait légèrement la tête en repensant à tout ce qu'il s'était passé, elle était vraiment inconsciente, elle a failli mourir tout à l'heure mais grâce à Taylor cela ne fut pas le cas. L'immortelle la prit doucement par le bras pour l'emmener jusqu'à un arbre l'éloignant ainsi de la route déserte, celle-ci l'emprisonna ensuite contre l'arbre à l'aide de ses bras. Carista ne comprenait plus trop ce qu'il se passait, elle ne bougeait pas, elle n'en avait pas la force pour l'instant étant assez effrayée par la réaction de la jeune femme.

    Les battements de son coeur accéleraient un peu plus chaques secondes, ses yeux fixaient le visage de l'immortelle, qu'est-ce qu'elle voulait faire ? Elle ne savait pas, en la voyant rapprocher son visage du sien ou plutôt de son cou, elle reprit en bagayant..."Qu...Qu'est-ce..que.. t..tu fais ?!"Taylor ne bougeait plus, c'était comme si elle reflechissait à quelque chose, enfin la jeune serveuse ne savait pas trop. Après un lapse de temps, celle-ci lui annonça qu'elle devrait peut être partir, Carista ne dit rien encore effrayé par ce qu'avait fait l'immortelle. La jeune Montgomery était complètement perdu, son coeur continuait de battre fortement, ses yeux étaient plongés dans le vide et sa bouche était quasiment grande ouverte. Taylor sauta sur un arbre, l'orage avait grondé et la pluie fit son apparition, Carista sentait les gouttes d'eaux coulées le long de son corps, ses cheveux furent complètement mouillés après quelques secondes. Son regard se plongea dans celui de la jeune immortelle qui lui balança sa veste avant de lui dire de rentrer chez elle avant qu'elle n'attrappe froid. Alors qu'elle s'apprêtait à bondir au loin, Carista leva la tête en sa direction et lui dit rapidement..."Pourquoi ?? Pourquoi fais-tu tout ça ? Qui suis-je pour toi ? N..ne..pars pas..."Carista avait tellement de questions à poser, pourquoi lui demander tout ça maintenant ? Peut être parce que c'était le bon moment, la jeune serveuse avait un peu pris conscience du danger dans lequel elle se foutait à longueur de temps. Elle devait l'avouer, elle avait peur maintenant, seule au bord de l'immense forêt, elle voulait que cette immortelle reste, secrètement elle se sentait très protéger en sa présence. Carista se laissa glisser contre l'arbre pour se retrouver assise par terre, elle reprit alors après avoir placé ses cheveux en arrière..."Merci...pour...m'avoir sauvé !!"Sa voix était assez basse, étant une personne très fière, Carista a toujours eu du mal à se dire qu'elle avait tort et oui car sans l'immortelle, elle ne serait plus de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Grey
    Leave me alone

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2009

MORE THAN YOUR BLOOD
YES, I HAVE FRIENDS:

MessageSujet: Re: Routine. - Pv Carista   Ven 26 Juin - 18:44

    Un soupir franchit la barrière de mes lèvres. Qu'elle idiote ! Elle avait presque encore plus peur que tout à l'heure avec l'autre timbré ! Certes mon comportement n'avais rien de très rassurant pour un être humain mais, je n'avais pas l'air de vouloir la croquée si ? De toute façon je n'avais pas vraiment soif et mes prunelles devaient de ce fait être restées d'un ocre pur, rien de l'inquiéter - du moins pour moi -. En y réfléchissant, je n'arrivais toujours pas à comprendre pourquoi son odeur m'étais si attirante. Comment un si petit être frêle et fragile pouvait t-il avoir une telle odeur ? C'était doux, comme le fumet d'un délicieux repas. Rien ne semblait vouloir couvrir ce fumet appétissant, pas même l'odeur des pins mouillés dans la forêt, rien. Si je n'avais pas eu de conscience je me serais jeté sur elle, là tout de suite. Il n'y aurais aucun témoin de la scène et il ne me faudrais que quelques jours avant que la marque sur mon poignet redevienne incolore. Pourquoi ne la tuais-je donc pas ? Peut t'être parce que je l'aimais bien et peut t'être parce qu'elle était une des rares humaines à ne pas me fuir - encore une preuve de son esprit suicidaire -. Sa voix me ramena à la réalité. Je glissais de ma branche et tombait pile devant elle, accroupie, un sourire aux lèvres sans que je ne sache pourquoi. Tentant d'être un peu normale je m'asseyais a ses côtés, la regardant du coin de l'oeil. « Pourquoi ?? Pourquoi fais-tu tout ça ? Qui suis-je pour toi ? N..ne..pars pas... » Elle avait prononcé ses paroles sur un on trop rapide, montrant quelque peu son affolement. Il était évident qu'elle ne veuille pas rester seule dans un coin pareil, pourtant elle était allé dans un endroit plus dangereux, celui de l'Area, étrange... Je cherchais silencieusement dans ma tête une réponse adéquat sauf que rien ne me vient. Elle avait tellement raison. Pourquoi je ne la laissais pas crever ? Après tout j'étais une vampire, un être censé être sanguinaire, honte à moi pour le coup. J'aurais du la tuer moi-même au lieu de la sauver, pourtant...¨Pourquoi ? Pourquoi ? Trop de questions, beaucoup trop. « Je... pour rien... Fin, t'aime ta famille, ta famille t'aime, tu ne mérite pas de mourir, surtout pas comme ça... » J'avais tentais d'adopté un ton persuasif mais j'avais mentis, mal en plus. Si elle n'était pas trop idiote elle s'en était rendu compte. J'aurais du la tuer. J'aurais du la tuer. J'aurais du la tuer... Assez ! Mes muscles se bandèrent sous l'effet de la colère. Je savais très bien ce que j'aurais du faire... Et je ne l'avais pas fait. Quelque chose me retenais et je ne savais pas quoi. Ou alors peut t'être la raison, men envie de ne plus faire du mal aux humains ? Peut t'être. J'avais - oserais-je le dire - peur. Oui peur. De plusieurs choses. 1) Qu'il lui arrive quelque chose - c'était inconcevable - . 2) De moi et de ce que je pourrais lui faire. 3) Des véritables raisons qui me poussais à agir ainsi. Ses dernières paroles furent insensées. Elle voulais que je reste avec elle ? Je n'arrivais plus a la suivre. Il y a quelques minutes je lui faisais peur et maintenant... « Tu veut que je reste ?! Ne te vexe pas mais je commence à sérieusement douter de ta santé mentale là ! Comment la compagnie d'un vampire peut t-elle être plaisante hein ?! » Dis-je sur unton un peu en colére. Folle et surtout suicidaire, voilà ce qu'elle était. « Pardonne moi, si tu souhaite que je reste alors je reste. » Ainsi, assise dans l'herbe j'observais. A l'horizon se détachait l'éclat pâle et fragile du soleil, couvert par quelques nuages volumineux et gris. L'astre solaire était si beau, si fascinant, j'aurais pus restais des hures à le contempler maintenant que je ne le craignais plus. Encore un avantage d'avoir choisit la voie que j'appelais celle de la rédemption. Inconsciemment j'attrapais sa main d'un geste délicat, retrouvant l'espace de quelques secondes la chaleur humaine. « Ta main est si chaude comparée à la mienne...C'est agréable... » J'appuyais contre le tronc d'arbre mon corps de pierre, soupirant, une lueur de mélancolie traversant mes prunelles d'or. Parfois ma vie humaine me manquais, entendre les battements de mon coeur me manquais, sentir la chaleur d'un être contre moi me manquais ègalement. J'avais perdu tout cela et à quel prix ? J'étais un monstre, une abomination, un être qui ne devais pas exister. Un être sur lequel on racontais des légendes pour faire peur. J'étais effrayante, tout chez moi l'étais. Je lâchais finalement sa main, levant les yeux vers le ciel et bloquant ma respiration inutile pour ne plus sentir son parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-hell.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Routine. - Pv Carista   

Revenir en haut Aller en bas
 
Routine. - Pv Carista
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La routine dans LoL \o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOODY HELL ▬ where are we now ..  :: ▬ i n s i d e . n a p a l e e ▬ :: Deserted Area-
Sauter vers: